QUATUOR IMPACT | Pierre Favrez
21741
page-template-default,page,page-id-21741,qode-social-login-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-4.2,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.4,vc_responsive
 
CARDINAL
PIERRE FAVREZ
Ingénieur du son

Originaire du Nord de la France, Pierre Favrez se forme aux métiers du son au Conservatoire de Paris de 2007 à 2011, après des études musicales et scientifiques à Lille. Il y apprend la prise de son, le mixage et la direction artistique d’enregistrements musicaux, ainsi que la sonorisation et l’informatique musicale.

Dès la sortie du Conservatoire en 2011, il s’attache à développer son activité dans les musiques qui le passionnent, en veillant à conserver un juste équilibre entre concert et studio. Amateur de Jazz, il trouve naturellement ses premiers engagements dans ce secteur, à la fois en concert comme sonorisateur (Festival Jazz in Marciac) et en studio comme preneur de son et mixeur (collectif 11h11).

En 2012, technophile, il collabore avec la société Espace Concept et le groupe Sennheiser au développement et à la promotion des micros numériques Neumann. Cette activité l’amène à sonoriser de nombreux spectacles symphoniques et à collaborer avec le groupe de rock anglais Archive (Controlling crowds tour).

En 2013, il rejoint comme ingénieur du son le groupe Cabaret Contemporain fondé par d’anciens condisciples du Conservatoire. Ensemble ils développent une techno jouée en live par le quintet sur des instruments acoustiques, appuyés par un travail poussé sur la sonorisation et l’informatique musicale. Après près de 300 concerts, 2 albums et 3 EPs, le groupe, qui sortira en 2018 son troisième album, est pour lui un terrain fertile d’expérimentations sonores, musicales et technologiques. Ce travail sur la techno acoustique l’amène par la suite à travailler avec des artistes comme Magnetic Ensemble et Fabrizio Rat.

En 2014, il entame une collaboration avec l’ensemble Links autour d’une version chorégraphiée de Music for 18 musicians de Steve Reich, spectacle qui a depuis été joué dans toute la France et en Europe pendant quatre saisons. L’aventure se prolonge en 2018 avec la création de Constellations, spectacle mêlant Perotin et Stockhausen, chœur, acrobaties et percussions.

En 2018, il s’associe au label B Records, dédié aux captations de concerts, afin d’y développer une collection jazz. La première sortie du label, un concert du quartet de Florent Pujuilah enregistré à la Dynamo, est attendue fin 2018.